FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Belle football, Belle football jeux, Jeux de Belle football en ligne, Jeux de Belle football gratuits en ligne

je me charge de lui rompre bras et épaules. Mes bras ? Ils vont te faire rendre l’âme ! Rattrapez-le ! Je le veux vivant ! Grand Kaline Khan, tes vassaux ne veulent pas marcher sur Kiev. Dans ce cas, c’est toi qui iras te battre en combat singulier. Je te remercie, Ilya Ivanovitch, tu nous as rendu un insigne service. Ton ambassade n’a pas été vaine. Regarde ! Voici le vaillant guerrier ! La terre russe a encore des défenseurs ! Ce chien de Kaline sera défait devant Kiev. Gloire à Ilya de Mourom ! Qui dans ce champ désire se mesurer à moi ? J’abattrai le preux Ilya de Mourom aussi aisément que je joue de ce sabre aiguisé. Je t’écraserai comme taon importun ! Tais-toi donc, fanfaron, et viens te battre. Avec qui, avec toi ? Un vieillard ! Tu n’as pas tué l’ours, que tu en vends déjà la peau ! Pour de telles paroles, même le vieillard n’aura pas de quartier ! Chez nous, on n’achève pas l’ennemi terrassé. Debout, vaillant jeune homme ! Calme-toi, mon pauvre cœur, tu ne pensais pas le retrouver ainsi ? Pourquoi ne m’achèves-tu pas ? Moi je ne t’aurais pas épargné. Calme-toi, étalon sauvage. Et dis-moi tout d’abord ton nom ? Qui sont tes père et mère ? Je n’ai pas connu ma mère, et je suis le fils de Kaline Khan. Apprends que ton père c’est moi ! Est-ce la vérité ? Est-ce un mensonge ? La vérité, mon fils. La pure vérité. Cette bague à ton doigt, c’est la mienne. Je revois ma mère comme dans un songe… Père ! J’implore ton pardon, combien je suis coupable ! De cet instant, mon épée sera au service de Kiev ! Non, mon fils, retourne dans la steppe. Tu dois avant tout retrouver ta mère. Elle a un grain de beauté sur la joue droite, et il lui manque le petit orteil du pied gauche. Père, il faut que tu me frappes, ainsi nous tromperons ce rusé de Kaline ! Lève le camp, chien de Kaline ! Ton champion a été battu. Qu’on mette Kiev à feu et à sang ! N’épargnez ni vieillard ni enfant ! Toi, Dobrynia, tu attaques à main droite. Toi, Aliocha, tu attaques à main gauche. Moi, je marche au centre.



Remonter