FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Boule De Levage, Boule De Levage jeux, Jeux de Boule De Levage en ligne, Jeux de Boule De Levage gratuits en ligne

Que n’êtes-vous aveugles mes yeux ? Que n’êtes-vous sourdes mes oreilles ? Telebugoyu va garder les prisonniers. Reçois, Fauconneau, la coiffe de la Première lance. Mon heure a sonné ! Qu’on rassemble mes tribus. Je marche sur Kiev. Donnez-moi une lance acérée, je lui percerai le cœur de mes propres mains ! Afin que dans la mémoire russe il reste maudit à jamais. Je marche sur Kiev ! Il me faut chars d’or ! Sinon, viens te constituer prisonnier. Kaline Khan te donne trois jours pour exécuter son ordre. Si tu refuses, de tes os nous ferons des flûtiaux ! Et Apraxie prendrons pour l’amusement de Kaline. Tu nous as accordé trois jours, passé ce délai Kiev satisfera alors à tes exigences. Nous attendrons la rançon au bord du fleuve. Qui enverras-tu porter la rançon ? Choisis le brave qui le fera ! Le Preux de Mourom avait raison ! Pour s’empiffrer il y a du monde, mais pour défendre la Russie il n’y a plus personne ! Si Ilya était parmi nous, nous n’aurions pas à redouter ce chien. J’irai moi-même demander le pardon du preux de Mourom. Est-il seulement en vie ? Il refusait de boire et de manger. Pourquoi n’as-tu rien dit ? Ouvre vite son cachot. Un instant, grand Prince, je cours chercher la clef. Est-ce celle-ci ? Je me souviens de l’avoir forgée. Conduis-moi ! Vipère ! Tu l’as fait mourir de faim ! Vivant, notre preux est vivant ! Vivant ! Ilya est vivant ! Bien sûr, je lui ai porté sa nourriture. Il ment, Prince, il est à la solde de Kaline Khan. Je venais te le dire et je me suis retrouvé au cachot. Ne le crois pas. Sans pain, sans eau, il y a longtemps qu’il serait mort. Si je ne suis pas mort de faim, je le dois à ma chère Vassilissa. Voici un miracle qui me dépasse. Pardonne-moi, je suis coupable. Toi seul peux vaincre Kaline Khan. Non, je ne veux plus te servir. Ilya Ivanovitch, le péril est immense ! – Allons, Ilya, sois généreux ! – Pardonne l’offense. Ce n’est ni pour le prince Vladimir, ni pour la princesse Apraxie, mais pour l’amour de notre Sainte Russie que j’irai combattre malgré l’outrage



Remonter