FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

En Arrière De La Rue Soccer Les Meilleurs, En Arrière De La Rue Soccer Les Meilleurs jeux, Jeux de En Arrière De La Rue Soccer Les Meilleurs en ligne, Jeux de En Arrière De La Rue Soccer Les Meilleurs gratuits en ligne

Pas même à apprendre le Wing Chun, ou à le seconder. Être son fils ou son disciple n’était pas très différent. Je sors chercher du travail. Je passais juste plus de temps avec lui. Excusez-moi. À cette époque, je voyais souvent une femme lui apporter son repas. J’ai demandé à papa comment je devais l’appeler. “Comme tu veux”, m’a-t-il répondu. Je me suis alors décidé pour “la femme du nord”. Que quelqu’un s’occupe de papa, cela me tranquillisait. Mangeons. C’est bon ? J’ai fini par trouver un travail de nuit dans une compagnie maritime. Je traitais des dossiers. J’étais logé et nourri. À l’occasion des fêtes, je rentrais manger à la maison. Bonne année à tous. Chun ! Assieds-toi. On va passer à table. Chun, comment ça va, le travail ? Ça va. S’il ne te convient pas, viens m’aider. Bonsoir. Meilleurs vœux. Des galettes de nouvel an. À frire ou en soupe. Donnez-les-moi ! Merci. Pourquoi tu lui parles ? Tous les plats sont là. Merci, Sheung. C’est rien. Maître, des gambas. Une nouvelle année arrive. J’ai préparé des enveloppes rouges. Je les ai mises dans le tiroir. J’y vais. Bonne santé et grandis vite. Pas la peine. C’est de la part du maître. Pas la peine, j’ai dit. Merci. Merci, maître. Arrête. Quoi ? C’est pas sa femme. Commençons. Mangez. Je dois partir tôt pour le travail. Je commence. Chérie. Maître, peut-on reprendre la couette de votre épouse ? Pourquoi tu fais ça ? Ils ne veulent pas que quelqu’un s’occupe de toi ? Ne t’en fais pas. Je les mangerai, toutes ces galettes. Je m’inquiète parce que ce soir, tu n’auras pas de couette. Ce sont les disciples qui paient le loyer. Je ne veux plus les ennuyer. Qu’y a-t-il ? Tu as mal à l’estomac ? Si tu ne veux pas aller à l’hôpital, vois un médecin. J’ai entendu dire que ça soulage la douleur. Essaie. Ça vaut toujours mieux que de souffrir ainsi. Allez, bois. Ne m’en fais plus jamais boire ! Tu souffrais tellement. L’opium, même une fois, c’est trop. Tu as oublié comment ton amie est morte ? Je ne supporte pas de te voir souffrir. Ne m’en veux pas. Je ne t’en veux pas.



Remonter