PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

Faites Glisser Le Ballon, Faites Glisser Le Ballon jeux, Jeux de Faites Glisser Le Ballon en ligne, Jeux de Faites Glisser Le Ballon gratuits en ligne

Quand nous avons quitté Kiev, le prince Vladimir était en deuil. Le prince avait tant de chagrin qu’il n’a pas vu l’état des chariots, ni que les sacs étaient percés. Je crains que tout l’or ne se soit perdu au long du chemin. Enverras-tu tes gens le ramasser ou veux-tu que j’envoie les miens ? Sauf que je crains qu’ils ne s’en remplissent les poches. Qu’on batte toutes les routes, que l’on ramasse tout, jusqu’à la dernière pièce ! Et ceci, jusqu’aux portes de Kiev. Si le compte n’y est pas, émissaire, je te ferai empaler. Mets-y tout ton monde, ils auront fini avant la nuit. La rançon est là ? Nous avons cherché tout le jour. Rien, pas le moindre rouble. Qu’on empale l’envoyé de Vladimir ! Ne te courrouce pas, tu auras toujours le temps de le récompenser. Reçois d’abord ce que Kiev te doit. Quiconque m’aura volé, mourra de ma propre main. Approchez, bourreaux ! Apportez l’or de Kiev, je veux le voir devant moi. Mieux vaut s’exécuter qu’avoir la tête tranchée. Vas-y, donne-lui tout. Kiev nous le rendra au centuple. Déposez l’or ici, à mes pieds. Kaline Khan, vois combien il y a d’or ! Non, l’or ne suffit pas. Il me faut encore Ilya de Mourom, pour mon amusement. Après cela seulement, je me retirerai de Kiev. J’obéis, Kaline Khan. Un jour pour le trouver dans son cachot, un autre pour le livrer à Kaline Khan. Et dites au prince qu’il se dépêche. Nous avons cherché partout, nulle part n’avons vu le preux de Mourom. Tu m’as trompé, émissaire. Qu’on dresse le pal ! Ma tête à couper, le preux de Mourom sera là. Si on me livre Ilya, je renonce à Kiev. Ilya de Mourom ! Me voici. Renonce à Kiev. Chez nous, parole donnée vaut plus que l’or. Pour ton sarcasme, tu mérites le bûcher. Mais ton audace me plaît, je te fais grâce. Mais pour cela, tu vas servir à ma cour. Voilà une chose que je ne puis faire, rapace de la steppe. On n’a encore jamais vu un preux russe renier sa patrie ! Chien de mécréant, regagne ta steppe ! Enchaînez-le ! Que l’on fasse brûler vif, ce rebelle ! Amenez-le-moi,



Remonter