FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Le funball Frénésie : l’e.c.e, Le funball Frénésie : l’e.c.e jeux, Jeux de Le funball Frénésie : l’e.c.e en ligne, Jeux de Le funball Frénésie : l’e.c.e gratuits en ligne

Le funball Frénésie : l’e.c.equi as mon âme élevéjusqu’aux royaumes du repos”Allez, ma belleun effortC’est bienCher M. ArdenueJ’ai pleuré en classe en lisant :”Le Gitan à l’école”II représente mon idéalJ’ai décidéde ne pas être institutriceJe veux être poèteMaman !Je saigne entre les jambes !Enlève ta chemise de nuit,on va changer tes drapsTu l’attaches devant par un boutVoilà. TourneComme çaPasse-la entre tes jambesEt attache-la aussi derrièrePuis tu enfiles ta culottepar-dessusÇa va se voir !Mais nonOn va le remarquerEstime-toi heureusede les avoir à ansJe t’apporte une culotteComme devoirvous continuerez votre travailsur la photosynthèseDans votre manuel de chimiePage , chapitre C’est toutBon courageRangez vos chaises. MerciSi nous Jeux ? On lui dit ?D’accordSalut la Frisée !Tu devrais arranger tes cheveuxLes faire défriserOu les tirer en arrièreOu les lisser à la brillantineJamais vu des cheveux pareilsRegardeMon frère dit que Karl Marxest le seul penseur contemporainClark Gable !Parce qu’il a de la personnalitéJe l’ai vu à la gare l’autre jourII a ramassé mon gantGinger et FredCombien de fois dois-je le répéter ?Regarde ce que tu as fait !Caporal de réserve Frame !A vos ordres !Bruddie est territorialII va voir, Hitler !On va lui faire voir !Allez, fiston !A gauche, gauche !”La vie est douce, JasperLe jour et la nuit, Jasper,sont douxsoleil, la lune et les étoiles,frère, toutes choses doucesEt de même le vent sur la landeQui voudrait mourir ?” jupes, chemisiers, robesUne pour l’hiver, une pour l’étéet une habilléeDeux cardigansUne paire d’escarpins,une paire de souliers platsPlus la lingerie de jour et de nuitLa robe de chambre de grand-père !Laisse ça !Alors, l’an prochainvous ferez Normale ?II me reste l’entretienVous réussirez sûrementVous aimez la musique ?J’aime SchubertUn de mes compositeurs préférésTrès sensibleJe vais voir les autresNe travaille pas trop.Amuse-toi bienÇa va ?N’oublie pas d’écrire. Au revoirème partieUN ANGE A MA TABLEMon brave esprit !Qui fut si ferme,si constant que ce vacarmeN’altérât point sa raison ?Pas une âmeQui n’ait senti la fièvre,de la folie,



Remonter