PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

La Tête De L’Action De Football, La Tête De L’Action De Football jeux, Jeux de La Tête De L’Action De Football en ligne, Jeux de La Tête De L’Action De Football gratuits en ligne

Mon Dieu, je te remercie, car j’ai compris que c’est par l’exemple que l’on gagne les âmes ! Il doit se passer quelque chose ! Allons voir un peu ! Ils s’amusent d’un mendiant. Va le chercher. Fouillez-le ! Une alêne et un briquet. Matraquez-le et ensuite… tuez-le ! Laissez-moi essayer. Enlevez cette maudite armure qui m’étrangle ! Fils de chiens ! Tirez par le haut… – Laisse-moi faire. – Pas question ! Le dernier, tu l’as scalpé ! Je vais te faire voir ! Avant de mourir, qu’il ait le secours de sa religion. Appelons le prêtre. Va chercher celui qui enterre les morts. Inutile, puisqu’il doit mourir de toute façon. Donnez-lui du vin ! Faites-lui de la musique ! Qu’il est mignon ! Si petit et il voulait tuer notre chef ! Laissez-nous seuls… Mon fils, je viens te donner le secours de la religion. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Qui es-tu ? Un pécheur. Qu’as-tu à confesser ? Beaucoup… beaucoup… – D’où viens-tu ? – D’Assise. Et ton nom ? Ginepro, pourquoi ? Tu es un disciple de ce François qui est aussi bon qu’une mère ? Et doux comme un agneau… Écoutez, au nom du Seigneur ! Ç’est l’ami de chacun. Je vais voir Nicolas. Nicolas, on commet un crime, on tue un innocent ! Que veux-tu ? Enlève-moi ce casque ! Soulevez la visière ! Quel innocent ? Çelui que tu as condamné. Il voulait me tuer ! Montre-lui les outils ! Des instruments de travail. Avec ceci, on fait du feu. Avec l’alêne… on répare les sandales. Un espion devait venir de Viterbe, déguisé en mendiant, justement avec ces outils. Ç’est un complot diabolique ! Lui, c’est le disciple d’un saint homme. Un certain François, ami de l’Église, fils de riche… qui a tout donné aux pauvres, et vit dans les bois, libre comme un oiseau… Beaucoup le suivent. Il aime même les humbles… Qui méprise le monde a le coeur fielleux. Donc il est dangereux. Je nie et je distingue : Aristote a dit également… ”Qui méprise le monde ”le fait pour ne pas souffrir.” Je sais que les pauvres font toujours ainsi.



Remonter