PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

Keep Ups Roi, Keep Ups Roi jeux, Jeux de Keep Ups Roi en ligne, Jeux de Keep Ups Roi gratuits en ligne

Et que le prince reste en arrière avec sa troupe, afin que Kiev garde des réserves sûres. Que mon bras se dévisse, mais le mécréant ne passera pas ! Chaman Sartak, déguerpis et tais-toi ! Attends, Telebougoyu, j’ai l’ordre de te remplacer ici. J’ai mérité la colère de Kaline, me voici tombé en disgrâce. Voilà pour toi ! Je ne veux plus te voir, et dis adieu à la coiffe de Première lance. – Donne les clefs. – Prends. N’ayez pas peur de moi, malheureux ! Rentrez chez vous, et qui le peut, prend les armes contre Kaline. – Et qui a le pouvoir de battre Kaline. – Ceux qui en auront le courage. Mère ! Mère où es-tu ? Ne serais-tu pas ma mère ? Quelqu’un me dira-t-il comment trouver ma mère ? Elle a un grain de beauté sur la joue droite. Il lui manque le petit orteil du pied gauche. Ma mère, ma maman ! Pardonne-moi si tu peux. Je ne suis pas coupable. Je t’apporte le salut de mon père. Il t’attend. Mon fils… mon chéri ! Hissez la voile ! Faites bouillie des mécréants ! Faites-moi, vite, un tertre sacré ! Vous n’êtes que des chacals peureux ! Je veux voir moi-même ce qu’il reste de forces aux Kiéviens ! Tertre de mes aïeux ! Parle chaman ! Je te montre où Vladimir se terre. Il va recevoir la monnaie de sa pièce. Envoie-lui le dragon de feu ! Qu’il réduise Kiev en cendres ! Le dragon est parti, tout est perdu ! Galope, mon Fauconneau, va porter assistance à ton père ! – Et toi, ma tendre mère ? – Je saurai vous rejoindre. Le loup à beau courir, il finira dans le piège. Il en sera de même pour le dragon ! Regarde, ça y est ! Vladimir sera écorché vif ! Ilya sera réduit en poussière ! Nous n’avons pas coutume de reculer. Sus au dragon ! Il fait chaud comme dans un four ! Par ici les petits pains ! Si la force faillit, nous l’aurons par la ruse ! Attention, dragon, tu commences à brûler ! Père, ensemble nous vaincrons cette bête démoniaque. Bravo, mon fils ! Faisons-en de la chair à pâté ! Par ici l’eau ! Ne plie point et ne t’émousse, épée magique ! À moi, mes hommes ! Tous ensemble



Remonter