FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

La Coupe Du Monde De La Fusillade De Temps, La Coupe Du Monde De La Fusillade De Temps jeux, Jeux de La Coupe Du Monde De La Fusillade De Temps en ligne, Jeux de La Coupe Du Monde De La Fusillade De Temps gratuits en ligne

prostituées ne conduisent pas les armées, elles les suivent. Je peux arranger ça ! Mais je dois sauver la France ! Sauver la France ? Rentrez chez vous, jeune fille, ne faites pas l’idiote. Si la France pouvait être sauvée, ce serait déjà fait. Nous l’aurions fait nous-mêmes ! Mais l’issue de la guerre changera quand je viendrai aider le Dauphin. Je dois le faire couronner. Ramenez-la chez elle. Que son père lui tire les oreilles ! Vous devez m’envoyer au Dauphin. Je dois sauver la France ! Pardonnez-moi, je ne savais pas ce qu’elle allait dire. Je la ramène. Quel sot tu as fait de moi ! Je ne voulais pas, mon oncle, mais je devais lui parler. Tu devais ! Ton père ne me le pardonnera pas ! Faites place ! Allez ! Faites place ! Jeannette! Non, reviens ! Messire Robert ! Laissez-moi prendre part à la guerre ! Orléans est en danger. Ce jour, une bataille fait rage. Quoi ? Orléans est à cent lieues. Personne ne sait ce qui s’y passe. Messire Robert ! Messire Robert ! Jeannette! Aujourd’hui même, les combats font rage à notre désavantage. Écoutez-moi. Il le faut. Mon enfant, nous voulons tous sauver la France. Mais la France court à sa ruine sans roi. Il n’y a aucun champion pour la sauver. Rentre. Rentre chez toi, mon enfant. Vous dites d’étranges choses. Oui, elles sont étranges. On m’envoie à Messire Robert, mais il ne veut pas m’entendre. Pourtant, avant le milieu du carême, je dois voir le Dauphin. J’aimerais mieux rentrer et filer auprès de ma mère. Car ma place n’est pas ici. Mais il n’est personne au monde, pas même les rois, seigneurs ou princesses, qui pourraient secourir notre France bien-aimée. Personne sauf celle qui vous parle. C’est le Roi du Ciel qui désire qu’il en soit ainsi. Connaissez-vous la prophétie ? On a prédit qu’une pucelle de Lorraine sauvera la France. La connaissez-vous ? Non, je la ne connais pas. Allons-nous attaquer ? Elle se battra avec son père. Elle dit la vérité. Jeannette! Viens, rentrons. Et elle couronnera notre roi ! Dans cette robe rouge ? Je savais bien que je n’arriverais pas à parler. Et pourtant, année après année, on m’a dit que je devais y aller. Je dois sauver Orléans et bouter les Anglais hors de France. Tes parents sont au courant, Jeannette ? Non, je ne l’ai dit à personne. On ne m’a pas demandé de garder le silence. Mais mon père m’aurait interdit d’y aller. Que devons-nous faire ? Vous devez rentrer, mon oncle, mais je dois rester jusqu’à ce qu’on m’écoute enfin. Tu dois rester ? Oui, je le dois. Je resterai devant cette porte jusqu’à ce qu’il passe. Et si je n’ai d’endroit où aller, je dormirai dans les champs. Ce qu’on m’ordonne de faire, je le fais. Laisse-la avec moi, Durand. Je m’occuperai d’elle. Et si je rencontre ton père ? Devez-vous lui dire que vous m’avez emmenée ici ? Tu es en sécurité ici et je peux t’y laisser, mais Radio Mais quoi, mon oncle ? Ça ne me dit rien qui vaille, je ne dirai donc rien. Encore toi ? Messire Robert ne veut pas te voir. Rentrez chez toi et ne reviens pas demain. La voilà qui vient. Pardonnez-moi, êtes-vous la pucelle ? Je suis



Remonter