FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Le Guépard De Golf, Le Guépard De Golf jeux, Jeux de Le Guépard De Golf en ligne, Jeux de Le Guépard De Golf gratuits en ligne

Le Guépard De Golf Faites attention ! Je vous ai dit de jeux Oh, elle est vide. Tu te tiens prêt, Walter ? Fin prêt. Que nous astu concocté ? Un parachutage. Un quoi ? Mais c’est tout le contraire qu’il faut faire ! Nous pensions qu’il te fallait plus de provisions, avec toutes ces bouches à nourrir. J’en veux pas, de ces bouches ! Quand vienstu les chercher ? C’est assez difficile à dire. Et bien disle mois aujourd’hui. Ce ne sera pas aujourd’hui, Walter. Et ce parachutage, qui va le faire, une mouette ? On ne pourra le faire que de nuit. Impossible d’atterrir. Frank, tu ne m’as toujours pas dit quand tu viendras les chercher. Non toujours pas ? Dans deux ou trois semaines ? Deux ou trois jeux ! Quatre. Quatre ! Avec un peu de chance. On ve devoir rester ici un mois ? Je ne veux pas rester ici ! Frank, tu m’as encore roulé ! Je suis désolé, Walter. On est en guerre. Arrête de dire ça ! Commandant, voulezvous bien contacter mon père à Rabaul pour qu’il dise aux parents que les filles sont en sécurité ? Tous les civils ont été évacués de NouvelleBretagne, Melle Freneau, mais je veillerai à ce qu’ils en soient informés. Je raccroche. Trois ou quatre semaines. J’ai entendu. M. Eckland, puisje vous parler un instant ? Une autre fois. Je n’ai pas dormi de la nuit. Je vais me coucher. Les filles ? Allez jouer dehors. Mais restez près de la maison. Ditesleur de ne pas aller sur la plage. M. Eckland ? Oui, mon capitaine ? Il semble que nous allons rester quelques temps ensemble. Je pense qu’il faudrait essayer de bien nous entendre. Il doit être clair pour nous que les enfants passent en premier. C’est votre préoccupation première. JE suis mon premier souci. Elles sont jeunes, sensibles, et impressionnables jeux Moi aussi ! Elles ont vécu une dure expérience elles ont maintenant besoin d’un retour à la normale auquel vous devriez aussi vous plier. Mais bien sûr ! Bien sûr, vous viviez à votre façon quand vous étiez seul sur l’île, mais vous n’êtes plus seul et votre comportement est inapproprié. Vous parlez mal, vous mangez de façon répugnante, Oh, vraiment ?



Remonter