FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Meilleur La Coupe Du Monde De La Fusillade De, Meilleur La Coupe Du Monde De La Fusillade De jeux, Jeux de Meilleur La Coupe Du Monde De La Fusillade De en ligne, Jeux de Meilleur La Coupe Du Monde De La Fusillade De gratuits en ligne

Jeanne, fille de Jacques d’Arc. On a entendu parler de vous à Ligny, on voulait vous voir. Pour vous dire qu’on croit en vous et qu’on a prié pour vous. On a fait dire une messe pour vous dimanche dernier. Merci. Je sais que vos prières m’aideront. On a encore fermé les portes devant moi. Mère. Je suis venue te chercher, Jeannette. Tu dois rentrer, Jeannette. C’était un mauvais rêve, et il n’y a pas eu de mal. Et quand il disparaîtra, tout sera oublié. Mais rentre. Je n’ai jamais voulu vous peiner. Je vous aime plus que tout au monde. Mais eussé-je cent pères et cent mères, que je ne pourrais pas revenir. Je dois aller de l’avant. Où, Jeannette ? Où iras-tu ? Où est la fille ? Messire Robert ! C’est elle. Il y a quinze jours, vous m’avez parlé d’une bataille. Je viens de recevoir des messages. On s’est battu ce jour-là et le Dauphin a essuyé une défaite. Comment l’avez-vous appris ? Seriez-vous une sorcière ? Vous savez bien que non. Justement, nous ne savons pas. Père Fourrier, interrogez-la. Si vous êtes une envoyée de Satan, retirez-vous. Si vous êtes une envoyée de Dieu, approchez. Bénissez-moi, mon Père. Je demande que le mal s’éloigne de moi et que ce qui reste de bon nous aide à sauver la France. Ce n’est pas une sorcière, Messire. Quoi qu’elle vous ait dit, le diable n’avait aucune part. Merci, mon Père. Voulez-vous toujours joindre le Dauphin ? Mon Seigneur me l’a ordonné. Ces deux chevaliers désirent vous accompagner et vous escorteront. Pareille équipée me semble folle. Mais ils pensent que vous pouvez aider le pays. Et si cela est possible, je ne veux pas faire obstacle. Alors, tout se réalisera. Au revoir, mon enfant. Avant de vous entendre parler, je vivais comme dans un rêve. Je ne savais où aller ni quoi faire de ma vie. Et en vous entendant, c’est comme si je savais. Je veux être votre compagnon. Merci. Vous êtes le premier. Et je veux bien être le second. Quand partons-nous ? Aujourd’hui plutôt que demain ou après-demain. Le Dauphin est à Chinon. C’est loin en territoire ennemi. Alors préparez-vous à un voyage hivernal dangereux et pénible. Je veux des vêtements de garçon. Je m’habillerai comme un homme. C’est mal et je l’ai toujours su. Non, mère. Je suis née pour ça. Vous avez fini ? On t’a apporté un cheval. J’ai fini. Quel bien beau jeune homme. J’ai annoncé votre arrivée au chef militaire du Dauphin. Jeanne, savez-vous monter à cheval ? D’ici à Chinon, j’aurai appris. Assurez-vous de voyager de nuit. Car vous serez signalés et l’ennemi vous guettera. Je ne les crains pas. Pas d’épée. Tenez. Prenez la mienne. Une mère porte des enfants et croit bien les connaître, mais elle ne les connaît pas du tout. Partez, maintenant. Protégez-la. Vous aurez des rivières gelées à traverser. Allez à Notre-Dame du Puy et priez pour nous. Merci. Partez, fille de Lorraine, je n’attends que peu de vous. Mais partez. Et advienne que pourra. Qui êtes-vous ? De simples voyageurs, mon ami. C’est tout. Et vous ? Je suis le Sénéchal de Clairvaux. Nous sommes d’honnêtes gens. Peut-être, mais je dois vous regarder.



Remonter