PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

Or De Baby-Foot, Or De Baby-Foot jeux, Jeux de Or De Baby-Foot en ligne, Jeux de Or De Baby-Foot gratuits en ligne

Ilya Ivanovich reçois cette armure d’or. Quant au traître Mishatychka, jetez-le dans de la poix bouillante ! Ilya Ivanovich, qu’allons-nous faire à présent ? Nous n’avons plus rien à faire, Prince, sinon… rassembler tous les hommes capables de prendre les armes. En trois jours, je saurai lever le pays pour la grande bataille. Elle nous a coûté cher, cette garde aux marches de Kiev. Nous n’avons pas oublié l’affront, mais les mécréants ne sont pas passés. Prêtons main-forte à Kiev à présent. Je ne mettrai pas mon javelot au service de Kiev la rouge. Allons, oublions nos rancunes. Le prince est en mauvaise posture. C’est ça, pour que tu nous livres comme tu l’as fait d’Ilya… Tu oses me dire ça ? Sais-tu que sans lui je me meurs. Vous n’allez point vous quereller ? Ou trouvez-vous la Terre trop étroite ? Courons secourir le preux de Mourom, car Ilya est vivant. – Vivant ? – C’est ce que je dis ! – Bonheur divin ! – Voilà qui nous ajoute du courage. Notre place est là où est le preux. Demi-tour ! Voici trois jours que l’ennemi est aux portes de Kiev, et nos armées ne sont toujours pas là. Allez trouver ce chien de Kaline, qu’il nous accorde trois autres jours. N’aie aucun regret pour l’or et l’argent, prends des sacs neufs, et transporte les dans des calèches dorées. Prince, écoute donc le conseil d’un vieil homme. Prends de vieux sacs troués et des charrettes poussives. J’emporterai trois pots de pierres précieuses. Tous les dix pas, jette une perle. Tous les cent, une pièce d’argent. Tous les mille, une pièce d’or. Il n’est de ville plus riche que Kiev. Que chaque noble de la cité m’apporte un coffre d’argent et un autre d’or. Pour ma gloire ! Grand Kaline Khan, le prince Vladimir nous envoie te remettre la rançon. Ainsi, vous faites amende honorable. Reçois nos précieux présents. La première rangée de l’or pur, la deuxième, rien que de l’argent. La troisième, les perles les plus fines. Tout est à toi. Versez l’or dans ma fourrure. Ne te courrouce pas, ô Kaline Khan, je dois préciser une chose.



Remonter