PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

Pénalité Coupe Temps, Pénalité Coupe Temps jeux, Jeux de Pénalité Coupe Temps en ligne, Jeux de Pénalité Coupe Temps gratuits en ligne

Sortez ! Sortez tout de suite ! J’y vais ! Je voulais juste du Paan. Tu as dit quelque chose ? De l’eau Jeux Tu veux de l’eau ? Le Gange Jeux Apu, lève-toi. Va au temple, remplis un pot d’eau et reviens tout de suite. Attends, mets ça. Khoka Jeux Il sera là dans un instant. Khoka est revenu. Viens ici. C’est Apu. Salue ton grand-oncle. Quel âge a-t-il ? Il a dix ans. Quand a-t-il eu son cordon sacré ? En arrivant à Kashi. Venez donc avec moi. Je n’arrive pas à me décider, mon oncle. Je n’avais jamais pensé à partir. J’ignorais quand tu viendrais. Je viens toujours à la même période. Je ne savais pas que ça allait aussi mal. Tu avais écrit que tu viendrais. Comment sont tes employeurs ? Ils sont bien. Ils vont aller à Dewanpur. Il semble qu’ils veulent que je les accompagne. Je ne peux pas me décider. Tu dois y réfléchir. Je reste quelques jours encore. Si tu habites chez moi, tu n’auras plus de problèmes. Penses-y. Ça suffit. Écoute. Écoute. Ouvre ce tiroir dans le meuble. Non, celui qui est à côté. Il y a un sac en cuir à l’intérieur. Entre. Tu as appelé ? Tu viens avec nous, n’est-ce pas ? Où ça ? Ils ne t’ont pas dit ? Nous partons à Dewanpur le mois prochain. Je t’avais dit que je t’emmènerais si ton travail me convenait. J’espère que tu acceptes. Tu as de la famille ici ? Ni là d’où tu viens ? Tu peux donc venir avec nous. Très bien. Au fait, Mokshada dit que tu as perdu l’appétit. Tu n’as pas de fièvre ? Tu vas bien ? Sukhen, prends ça. Et dis-leur, dans l’autre maison, que Thakur-mashai est revenu. Maman ! Un train ! J’ai amené du bois. Tu as assez de nourriture ? Oui, assez jusqu’à demain. Très bien. Alors je reviendrai demain. S’il te faut quelque chose, dis-le-moi. Je ne connais pas ton nom. Nirupama. Je reste encore une semaine. D’ici là, vous serez installés ? Apu, viens avec moi demain. Tu apprendras ce que doit faire un prêtre. Couvre le dieu sur le trône de feuilles de Tulsi et de bois de Sandal. Et les fleurs Jeux Maintenant prends-le Jeux Non, lave-les d’abord. Qu’est-ce que tu as ? Tu boudes depuis ce matin. Tu es malade ? Tu te sens triste ? Kashi te manque ? Ou est-ce Nishchindipur ? Tu n’aimes pas Mansapota ? Dis-moi ce qui ne va pas. Ils ont été durs avec toi ? Tu fais correctement ton travail ? Ce sont des gens bien. Si nous les satisfaisons, notre gagne-pain est assuré. Attends quelques années. Ensuite, nous retournerons à Nishchindipur. Maman ? Quoi ? Je veux aller à l’école. Aller où ? Je veux aller à l’école. Où ça ? Celle d’Arboal. C’est une bonne école. Et comment le sais-tu ? Je l’ai vue. J’y suis allé. Et ton travail ? Je ne travaille que le matin. Tu feras les deux ? Oui. Il faut de l’argent pour payer l’école. Qui va payer ? Tu n’as pas mis de l’argent de côté ? Keshab-babu ? Les pâtisseries doivent être prêtes. Vous allez les chercher ? Il ne reste qu’une demi-heure. Plus qu’une demi-heure. Une demi-heure. Jagadish-babu ! Oh ! Je m’en occupe, monsieur. Baikuntha ! Baikuntha ! Allez ! Allez ! Bienvenue, bienvenue. Bonjour. Asseyez-vous. Quel est le sujet ? Le bengali, monsieur. “Le Feuillage de la littérature.



Remonter