PUB



FavoriteLoadingA 0




Touches:

Stan James: D’origine Coup Franc Défi, Stan James: D’origine Coup Franc Défi jeux, Jeux de Stan James: D’origine Coup Franc Défi en ligne, Jeux de Stan James: D’origine Coup Franc Défi gratuits en ligne

Stan James: D’origine Coup Franc Défi C’est pour vous, le café ? Venez donc par ici. Vous êtes bien belle. Vous êtes triste. Ça va pas ? Ça va bien, je vous remercie. Je reviendrai. Que se passetil ? Des ennuis d’argent ? Ma foi, non. Des peines de coeur ? Monsieur Roland ! Oui. Quoi ? La gare. Ne quittez pas. Excusezmoi. Voilà, j’y vais. Allô ? Ici, Roland. Oui, bon. J’envoie mon camion tout de suite. Tout de suite. Il n’en a pas pour minutes. D’accord, au revoir. Elle est partie, cette dame. Tiens ! Te voilà, toi. Mon pauvre garçon, quelle journée ! Tu serviras monsieur. Ce sera quoi ? Une fine. Si c’est un grand seigneur Et comment il se nomme ? Mon gendre Jeux Merci. Ni pipe ni cigare. Cigarette seulement. Il était un roi Jeux J’insiste pas. M. le photographe, un cigare ? Avec plaisir. Merci. Amédée ? Qu’estce que tu fais là ? Vous faites erreur, monsieur. Pardon, monsieur. Je vous prenais pour mon neveu. Quand j’ai pas mes quatre yeux Jeux Qu’estce qu’il boit, ce monsieur ? Une fine. Ça fera , c’est pas tous les jours qu’on marie son fils. Surtout un fils comme le mien. Vous connaissez mon fils ? Non. Vous ne le connaissez pas ? Non. Je vous le présente. Tout à l’heure. Pourquoi ? Qui c’est qui chante ? Ben, c’est la mariée. C’est ma bellefille. Je passais devant le café et je t’ai vu. J’étais entré prendre un verre avant de monter. J’en avais besoin. Prends ton temps. Je vais faire notre dîner. J’ai deux colins frais, c’est une chance ! Oui. Tu m’offres quelque chose ? Vous avez des apéritifs ? Banyuls, grenache Jeux Banyuls. Pour moi, ce sera une fine. C’est toujours ma tournée. Mais non, monsieur. Mais non. Si ! Il but une dernière fois La coupe tremblant Dans ses doigts Et doucement Il rendit l’âme Je m’excuse, je suis obligé de me retirer. Merci, monsieur. Mon travail m’appelle. Combien vous doiton pour cet Jeux Pas maintenant. Vous ne payerez que les épreuves retouchées à la livraison. Hein ? Vous payerez à la livraison. Au revoir, monsieur. Merci. C’est drôle, je ne m’en souvenais plus. De quoi ? De ce portefeuille. Pourquoi ? Il est pas à vous ?



Remonter