FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Super Foos balle, Super Foos balle jeux, Jeux de Super Foos balle en ligne, Jeux de Super Foos balle gratuits en ligne

Dieu vous bénisse, Monsieur Chisolm. Vengeance, mes Frères et mes Soeurs ! De l’eau, Monsieur Horne ? Merci, mademoiselle. À la gloire de Dieu ! Bogue arrive avec ses hommes. Quand ? À l’aube. Le Seigneur a dit : ” Quand s’assembleront deux ou trois hommes en mon Nom, “je serai là.” Tu décides de filer avant d’avoir eu ta part de l’or ? Tu sais que vous serez tous morts, demain, Sam. Je crois que chaque homme a le droit de choisir où il va mourir, s’il le peut. Ce genre de baratin fonctionne peut-être auprès de ces péquenauds, mais moi, je sais pourquoi tu es là. Et ce n’est pas pour le bien de l’humanité. Fais faux bond à ces gens, Goody, et tu feras plus que les décevoir, eux ou moi. Tu te souviens ce que tu m’as dit quand tous ces Yankees me rouaient de coups tout ce qu’ils pouvaient? Je me souviens. Vraiment ? Tu m’as demandé pourquoi je portais secours à un sale Sudiste comme toi, et je t’ai répondu que la guerre était finie. Mais elle n’est pas finie, Sam. Si. Non. La tuerie n’est toujours pas finie. Elle continue, encore, et encore, et encore. J’ai tellement vu la mort. La guerre est terminée pour nous deux. Ce que nous avons perdu au feu, nous le retrouverons dans les cendres. J’ai besoin de toi. Je sui devenu tout ce que je méprise. Je… Je suis un timoré et… un lâche. Adieu. Souviens-toi de celui que j’étais. Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite, sur la Terre, comme au Ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, et pardonne nos offenses… Tout va bien ? Eh bien… Où est Billy ? Apparemment, il a appris à boire. Bien… Si quelqu’un d’autre veut partir, c’est le moment. Personne ne vous en tiendra rigueur. Toi, tu veux quoi ? Moi… Je pense que je vais rester jusqu’au bout. Ces gens ont le droit de reprendre leurs vies. Je n’ai nulle part où aller, alors j’en suis. Vous voyez, je savais que demain serait un jour sombre. Et maintenant que nous sommes un de moins, ce le sera plus encore. Mais être au service d’autrui, aux côtés d’hommes que je respecte, comme vous tous… Je ne devrais rien avoir à demander de plus. J’ai faim. Attends. Quoi, tu parles anglais ? Et donc ? Espèce de petit merdeux. On va avoir des choses à se dire N’essaie pas de m’échapper ! Je prendrai sa place. À qui ? Goodnight. Je viens de le voir s’éloigner au galop. Merci pour la force que Tu m’as donnée. C’est l’heure. Allez, les enfants ! Allez. Les enfants, on se dépêche, s’il vous plaît. Plus vite, les enfants ! Descendez par ici. Allez. Attention à la marche. Du calme. Chisolm ? En personne, oui. Monsieur Denali ? Droit devant ! Mettez vos cache-nez. Couvrez-vous ! On tourne ! On tourne ! On passe par le camp des mineurs ! Je compte. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un ! Un ! On attend ! On attend ! Restez en lignes ! Passez par la gauche ! Tirez ! Attention, j’arrive ! C’est parti ! Maintenant ! On y va ! Tirez ! Tirez ! Je l’ai eu ! Par ici, allez ! Barrez-lui la route par là ! Tuez-le ! Allez ! Il y en a un autre, sur le toit ! Par là ! “Tandis que j’avance dans la vallée “de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, “car Tu es avec moi.



Remonter