FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Tanrei De La Super Coupe, Tanrei De La Super Coupe jeux, Jeux de Tanrei De La Super Coupe en ligne, Jeux de Tanrei De La Super Coupe gratuits en ligne

faire autre chose avec ta bite? Bien sûr que si! Allons r alors. J’ai pas envie. T’as envie de quoi? Si ça te dérange pas, j’aime bien être seul. Quand j’ai vécu à New York avec Jochen, qui avait un très beau loft, et qui s’occupait de tout jeux J’avais pas à travailler jeux J’allais au Studio, j’allais dans toutes les boîtes, et évidemment, Andy Warhol était toujours Ià. Et comme à ce moment-Ià, il me connaissait parce que j’étais devenu Peter Berlin, il m’a salué et je I’ai salué. Un jour, mon ami Koos, un designer à New York, a reçu une invitation pour une de ses réceptions. Je suis entré jeux et je I’ai entendu dire: “Peter, quel beau pantalon!” II y avait tous ces lacets incroyables, à I’entrejambe et au cul, et il m’a demandé poliment s’il pouvait prendre une photo de mon pantalon. J’ai dit oui jeux Et je n’oublierai jamais la photo jeux J’étais penché sur la table, avec les fesses qui ressortaient, dans mon pantalon en cuir, et Andy avec son petit Instamatic ou je sais pas quoi jeux un petit appareil, a pris la photo. “Merci. “Merci. Mais Andy s’est tourné vers moi: “Je suis ravi que vous soyez venu. Votre travail est fantastique. Celui qui vous complimente a plus ou moins d’importance jeux Il m’a proposé de jeux d’utiliser son personnel, d’utiliser son jeux studio. Il avait I’équipement, il m’a dit: “Ce serait intéressant pour les gens “de voir comment vous faites. “Je vous en prie, “je vous propose de vous en servir. “Je peux vous aider si vous avez besoin. Je I’ai remercié. “Merci beaucoup. Et croyez-vous que j’aie saisi cette chance? Jamais! La vie à fire island J’ai passé beaucoup de temps à Fire Island. La raison pour laquelle je suis allé à Fire Island, c’est que j’avais rencontré Robert Mapplethorpe. Oû I’avais-je rencontré? Je ne m’en souviens pas jeux Dans un donjon quelque part, car c’était I’univers de Mapplethorpe. Nos univers se sont très souvent rencontrés. Il m’a dit jeux qu’ils louaient cette villa à Fire Island, et que si je n’avais rien à faire – je n’avais jamais rien à faire jeux j’étais le bienvenu dans la villa. Je suis arrivé pour le week-end, et les pauvres gens, comme mon ami Robert, le lundi, devaient travailler. Je résidais donc dans la villa, tout seul. J’étais sur un lit superposé, il y avait une grande fenêtre d’oû on voyait la plage, Ià oû les gens draguaient. Et c’était vraiment fabuleux. A I’époque, Robert n’était pas encore connu comme après. Les gens commençaient seulement à le reconnaître. Mais Robert, c’était quelqu’un qui avait bien les pieds sur terre, motivé par la réussite et qui savait faire des rencontres. Dans cette profession, il n’y a pas que les photos qu’on fait, il y a aussi les gens qu’on fréquente, c’est-à-dire ceux qui ont I’argent. Il faut aller aux dîners. Et quand ils m’emmenaient dans ces dîners, j’avais hâte que ça se termine, pour repartir dans le monde underground. Comme beaucoup, j’avais vu Peter dans la rue, j’étais donc content d’apprendre qu’il serait à la fête qu’organisait une résidente de Pacific Heights. Parmi les invités qui étaient Ià,



Remonter