FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Belle Tiny Football 2, Belle Tiny Football 2 jeux, Jeux de Belle Tiny Football 2 en ligne, Jeux de Belle Tiny Football 2 gratuits en ligne

Merci. Va, pucelle de Lorraine, je n’attends pas grand-chose de toi, mais va jeux et advienne que pourra. Holà, qui êtes-vous ? Des voyageurs, ami, de simples voyageurs. Et qui êtes-vous vous-même ? Je suis l’officier de guet de Clairvaux. Nous sommes gens honnêtes. Peut-être, mais je dois m’en assurer. Êtes-vous écuyer ? Que je vous dise pourquoi je vous ai attendus ici. Bon, dites-nous et laissez-nous aller. Il y a un parti de soldats bourguignons dans notre ville. Ils disent qu’ils sont venus pour mettre la main sur la pucelle de Lorraine, celle qui vient aider le Dauphin. Si jamais l’un de vous était cette pucelle, alors écartez-vous de la ville. Merci, officier. Mais ceci ne nous concerne pas. Ma femme m’a donné deux livres de pain. C’est tout ce qu’on a pu faire. Merci encore. J’aimerais, si vous le permettez, les remettre moi-même à votre écuyer. Si jamais vous étiez la pucelle de Lorraine (je ne dis pas cela, mais si jamais jeux ), j’aurais un message pour vous de la part des gens de Clairvaux. Voici : “Dieu soit avec vous.” “Que Dieu soit avec vous et sauve la France, et nous avec elle.” Maintenant nous pouvons rentrer chez nous, voisins. Nous l’avons vue et nous l’avons prévenue. Voici les tours de Chinon. Oui, nous y sommes arrivés sains et saufs ! Jean, Bertrand, vous voyez que ça en valait la peine. Je vais voir mon Dauphin ! Tu as apporté l’or, La Trémoille ? L’or ? L’or ? Non, je ne l’ai pas. Tu dois t’incliner en ma présence, duc. Ton attitude est jeux irrespectueuse. Vous me devez de l’argent, et l’on m’a assuré que vous vous apprêtiez à quitter le royaume. Vous nous abandonnez. Vous nous laissez tomber. Si je vous prêtais couronnes, vous disparaîtriez au Nord ou au Sud, et alors adieu mon argent ! Non seulement cette somme, mais tout ce que vous me devez déjà. Alors prête-m’en mille. C’est plus sûr, je ne peux pas aller bien loin avec ça. Il me faut votre signature. Je ne signerai pas avant d’avoir l’argent. Votre signature d’abord. Valet, une plume d’oie pour Monseigneur. Voleur ! Larron ! Brigand ! Messieurs, pas devant la Cour ! Avant de me prêter il exige ma signature au bas d’une page blanche, et je sais bien pourquoi. Il utilise ma signature pour vendre une partie de mon domaine aux Bourguignons. afin de récupérer l’argent qu’il me prête. C’est faux. Ce n’est pas possible, Monseigneur : ce serait de la malhonnêteté. Pas pour lui. Pour lui, ce sont tout simplement des affaires normales ! Je suis tellement endetté que je dois payer des intérêts usuraires pour l’argent que je lui dois ! Soyons justes, Monseigneur. Si La Trémoille vous demande des intérêts supérieurs à ceux qu’il pratique avec ses clients, on doit lui pardonner, car il y a peu de chances que vous accédiez un jour au trône. Et dans ce cas, il ne sera jamais remboursé. Ni capital ni intérêts. Votre propre mère prétend jeux Que crois-tu que ma mère prétende ? Elle dit que vous n’êtes pas le fils de feu le roi, et son histoire n’est pas invraisemblable jeux Qu’on ne me parle pas de ma mère ! Tu as l’intention de passer du



Remonter