FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Nouvelle Star Football, Nouvelle Star Football jeux, Jeux de Nouvelle Star Football en ligne, Jeux de Nouvelle Star Football gratuits en ligne

Nouvelle Star Football Tout doit être régulé. Pour cela, il a fallu parfois avoir recours à des solutions plus radicales. Quand il convient de réduire le nombre d’individus de façon drastique. Si nous devions compter sur la sélection naturelle, nous crèverions de faim, entassés les uns sur les autres. La meilleure solution, c’est encore que certains s’entretuent. Parfois, il faut savoir faire bouger les choses, dirons-nous. La Révolte des Sept, le Soulèvement McGregor, la Grande Révolution Curtis. Une superproduction avec une intrigue imprévisible. Qui pouvait prévoir le coup des torches dans le tunnel ? Un éclair de génie. Gilliam et moi n’avons rien vu venir. Quoi ? Ne me dis pas que tu ne savais pas. Gilliam et moi. Le plan. Gilliam ? Gilliam. La tête et la queue vont de pair. Il était plus qu’un associé. Il était un ami. Mon cul. J’y crois pas. L’insurrection devait prendre fin à hauteur du tunnel. Avec pour les survivants Jeux – Davantage de place. – Menteur ! Gilliam n’aurait pas fait ça. Tout s’est bien terminé. Ta contre-attaque a rendu la chose bien plus passionnante. Mais il y a eu à l’avant plus de pertes que prévu. Gilliam en a payé le prix. Quelle ironie ! La frontière entre la vie et la mort est bien mince Jeux Il reste une chose à faire. Les comptes. Wilford, c’est moi. Je suis chez Gilliam. Attendez. Le chiffre n’a pas changé ? Toujours %. Poursuivez. Attendez. Épargnez-en , pour fêter notre anniversaire. Excellente idée. Tes amis. Merde, Claude ! Faites attention à la Machine ! Elle devient capricieuse ces temps-ci. Soyez bien élevé, restez assis. On se détend. On se calme. Gilliam disait que tu étais malin mais tellement stressé. Tu as baisé récemment ? Comme disait Gilliam, avec une femme, deux bras c’est mieux. Il me manquera. Nos conversations nocturnes aussi. Il pouvait tenir des heures. Avec un seul bras. Quelle tête tu fais ! Qu’y a-t-il ? On dirait un détraqué. Il y en a bien assez dans ce train. Du sang ! Ça va ? Qu’est-ce que tu as ? Baisse-toi. Yona. On doit ouvrir cette porte. Tu vois ces câbles ?



Remonter