FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Football Un Nouveau Super Défi, Football Un Nouveau Super Défi jeux, Jeux de Football Un Nouveau Super Défi en ligne, Jeux de Football Un Nouveau Super Défi gratuits en ligne

incitait de plus en plus cette personne à le suivre dans son monde de portes cochères, pour que la personne croie pouvoir I’aborder avant de s’envoler vers une autre porte, sachant que la personne le suivrait, et ça pouvait durer des heures. Il attirait et frustrait à la fois cette personne. Et tout à coup, c’était fini. Il n’y avait pas d’autre contact humain que le contact visuel. On peut le définir comme un grand artiste visuel, à cause de son look, et le fait qu’il avait réduit la ualité à un trip visuel. Il faisait de ceux avec qui il entrait en contact des voyeurs, alors qu’ils ne cherchaient qu’un rapport uel, un peu de touche-pipi. Ça allait même pas jusque-Ià. Les préliminaires débutent dès que I’on pose les yeux sur quelqu’un. Evidemment, avec I’expérience, je me suis aperçu que plus on retarde le moment de parler, mieux cela vaut. On se tait, et on observe de loin. Si on se rapproche, et si on parle, tout peut foirer très vite. C’est si rare que ça s’améliore. D’après mon expérience, le silence, c’est très excitant. La drogue a très vite fait partie de mes jeux uels. Quand je suis arrivé aux Etats-Unis, lors de ma première soirée à New York, on m’a fait connaître la drogue et j’ai continué. Et j’aimerais que les gens comprennent que c’est beaucoup plus sain que I’alcool et la cigarette. Bien sûr, si on abuse de I’héro:ï:ne, et qu’on se pique, on se retrouve dans la même position qu’un alcoolo, qui ne peut s’empêcher de boire des verres de vin ou des cocktails. De I’allemagne à san francisco Jochen Labriola, qui vivait à Wiesbaden à I’époque oû je dirigeais un cinéma. Et alors que je mettais les affiches des films qui sortaient dans mon cinéma, il m’a dit: “Je vous vois parfois avec une caméra. “J’ai une caméra, une Hasselblad. “Et je sais pas jeux Pourriez-vous jeux “m’expliquer certaines choses?” J’ai dit oui. Je suis monté dans sa chambre, il était descendu dans un hôtel. Et je lui ai expliqué comment ça marchait. Et c’est Ià que j’ai compris que c’était pas la caméra qui I’intéressait, mais moi. A I’époque, j’avais et quelques années. J’avais toujours besoin, comme tous les jeunes, qu’on m’admire, et qu’on s’occupe de moi. Il ne voulait qu’une seule chose, comme tous les hommes. J’ai cédé à ses avances. On est devenus bons amis. Et puis jeux Il m’a proposé qu’on aille ensemble jeux vivre à Rome. Je lui ai dit que je n’avais pas d’argent. Il m’a dit que ce n’était pas un souci. “Viens avec moi. On a vécu à Rome un peu plus d’un an. Il est devenu mon meilleur ami, pour le restant de sa vie, et de la mienne, jusqu’à sa mort en. Il a su me sortir de jeux ce qu’on appelle “kleine Carrieux” en allemand, un peu comme des oeillères, une vue étriquée sur un petit horizon allemand. Il est devenu peintre, après notre séparation. Un peintre à succès, car il avait ce que je n’ai jamais eu: Un bon sens du commerce, il savait se vendre. C’était une bonne époque en Europe: Dans les années, Paris était une ville exaltante. J’y ai vécu quelque temps avec mon ami Jochen. Je me souviens que le programme de la journée, c’était



Remonter