FavoriteLoadingA 0




ADS

Touches:

Globulos Défi, Globulos Défi jeux, Jeux de Globulos Défi en ligne, Jeux de Globulos Défi gratuits en ligne

C’estde ma faute. Tu n’y comprends rien.Je les ai vus dimanche. Ils avaientl’air de deux enfants heureux.Et tu le dénonces comme un criminel.On peut pas prendre de risque.Qu’est Jeux ce que tu crois?Qu’il va la tuer, la violer?,Il est malade, on ne sait rien.C’est toi qui es malade.Et la femme de Carlos.Vous tous qui vous dites normaux.Quand quelqu’un est heureuxhors de vos conventions,,c’est un anormal, vous le rejetez.Pourquoi?,C’est la sincérité qui vous gêne?,Même moi, je me faisais des idées.On ne va pas commencerà faire du sentiment.Pierre est dans une phase violente.Si, dans son subconscient,il croit avoir tué une fille Jeux C’est toi qui me l’as dit.S’il croit avoir échappéà une punition,,il pourrait en tuer une autrepour se faire punir.Pour se libérer de son obsession.Quand le cerveau se dérègle Jeux Il faut, Bernard.Tu as beaucoup de bon sens,mais pas d’intuition.Il faut empêcher la policede se mêler de ça.Pierre ne s’en remettrait pas.Tu vas leur téléphoner.Tu diras n’importe quoi.C’était une blague Jeux De toute façon, c’est trop tard,les sœurs ont porté plainte.Le vertige.Je n’ai plus le vertige. Jeux Allô Jeux Allô Pierre ?,Non. Qui est à l’appareil?,Carlos.Madeleine n’est pas là?, Jeux Carlos? Jeux Alors, qu’est Jeux ce qui se passe ?,C’est Bernard qui vous a répondu.On attend.Bernard a prévenu les gendarmes.Les gendarmes! Pour quoi faire ?Vous êtes fous!,Qu’est Jeux ce que vous avez fait?Vous vous rendez compte?,Écoute Jeux moi, Madeleine,c’est pour toi.Ce n’est pas le momentde faire du sentiment.Tu veux pas que ça sonne pas librequand on appellera pour nous prévenir.Allô?,Madeleine? Ça a coupé.Oui. J’avais posé mon coude dessus.J’ignore ce qu’on peut faire,mais il ne faut pas rester comme ça.Attends Jeux mol, j’arrive.Allô? Oui, c’est moi.Ils sont retrouvés hein?,Comment? Vous l’avez tué?,On peut dire que c’est un miracle.A deux secondes près,on arrivait trop tard.Il avait un poignardet s’approchait de la petite,qui dormait. Comment tu t’appelles?,Ton nom, c’est comment?,J’ai plus de nom.J’ai plus de nom.Je ne suis plus personne.Rien



Remonter